ANIMO, cycle de créations (2012-2018)


, , ,

eng version below


CYCLE DE CREATIONS

ANIMO est un cycle de créations qui allie danse, art numérique, et recherche en informatique. L’ensemble des oeuvres s’inspire du monde du vivant et plus particulièrement des théories de l’évolution. L’artiste s’appuie en effet sur les théorie néo-darwiniennes et dévelloppe l’idée que la nature tend en permanence à reproduire à l’identique sans jamais y arriver. Cette dernière fait donc des « erreurs » créant ainsi des différences qui s’avèrent indispensables à la résistance des espèces lors de la « sélection naturelle ».

Partant de ce fait, l’interactivité de l’installation interroge le sens d’une capitalisation des identités génétiques conservées à l’identique dans un environnement stérile. En effet, y a t-il un sens à couper une espèce vivante des interactions qui lui permettent la mutation, la dérive, acteurs aléatoires majeurs des mécanismes dynamiques de vie? Cette question ne se pose-t-elle pas dans le meilleur des cas : la préservation?

INSTALLATIONS INTERACTIVES

ANIMO #1 – CUM (2012-2014) est le premier volet du cycle ANIMO. Cette installation chorégraphique se présente sous la forme d’une triptyque interactif. Trois écrans tactiles à taille humaine traitent le sujet en s’inspirant de « L’expression des émotions » de Darwin et plus particulièrement « des habitudes gestuelles devenues inutiles pourtant perpétuées à l’identique de générations en générations ». + d’info 

ANIMO #2 – FLUX (2014-2015) est une cage de lumière interactive. Cette deuxième installation chorégraphique du cycle ANIMO s’appuie sur la théorie du néo darwinnien Richard Dawkins. Il aborde le thème du corps comme « machine à survie » ayant été élaborée et programmée à l’aveugle pour préserver à l’identique certains « gènes égoistes » de générations en générations. Une fois la reproduction du gène effectué, le corps lui même devient inutile donc périssable, un « soma jetable ».+ d’info

ANIMO#3 – MOTU (2016-2018) est une « expérience » en réalité virtuelle (HTC VIVE) et mixte. Dans ce dernier volet du cycle, l’artiste resserre la temporalité de son sujet et observe les mécanismes vivants qui modifient une identité en une seule génération. Tel un organisme vivant, l’oeuvre tend à se reproduire à l’identique mais se structure et se modifie au fil des interactions avec les « spect-acteurs » immergés. + d’info

TECHNOLOGIE

Rendre les formes d’Animo cohérentes avec le contenu de son sujet demande un développement des technologies en présence. Cette nécessité a conduit Gwendaline Bachini, chorégraphe new media à engager un partenariat avec deux entreprises 4D View Solutions et SIP Conseil et un laboratoire scientifique, l’INRIA de Grenoble, spécialisé dans la recherche en vision par informatique, la création et l’édition de séquences dites « 4D ». Ensembles ils ont mis en place un projet de Recherche & Développement CréaMove labelisé par le pôle Imaginove. Les avancées technologiques de CréaMove sont intégrées au fur et à mesure de leurs développement aux œuvres du cycle ANIMO… + d’info sur CreaMove


eng

ANIMO dance immersive media

CYCLES OF CREATIONS

ANIMO is a cycle of creations mixing dance, digital art and technological research. It focuses on the mechanisms of species evolution and the living process.  The new media artist is inspired by the neo Darwinian theory and develops the idea that nature tends to, but fails to replicate the same. It makes «mistakes» and generates differences which are essential to the resistance of species through the process of «natural selection». Therefore, ANIMO questions the meaning of a capitalization of genetic identity in a sterile environment. Regarding the idea of evolution and conservation, what happens if we prevent a living species from interactions, which are the very sources of the unpredictable dynamic of life?

DANCE INTERACTIVE INSTALLATIONS

ANIMO#1 – CUM (2013 – 3014) is the first interactive installation of the cycle of creations. This dance installation is set up as an interactive triptych. Three touch screen human size deal with the Animo’s topic guided by the book The Expression of the emotion in Man and Animals by Darwin. The choreography is inspired by acquired animals habits that are passed down from generation to generation even though they are useless…..  more

ANIMO#2 – FLUX (2014 – 2015) is the second interactive installation of the ANIMO cycle of creations. This dance installation is set up as an interactive light’s cage. It relies on the neo darwinian theory of Richard Dawkins, who raised the issue of the body as “survival machine” that is elaborated and blind programmed in order to preserve identically “selfish gene” from generation to generation. Once the reproduction of this gene have been done, the body itself becomes useless, a “disposable soma”…. more info

ANIMO#3 -MOTU (2016-2018) an interactive dance movie for VR headsets and a Dance & Music Experiment  with Mixed Reality. The artist tightens the temporality of the Animo topic. She observes the living process allowing  modifications of an identity on one generation…more info

TECHNOLOGY

The coherence between the ANIMO’s topic and the future art work requested  the development of  sophisticated technologies. In order to achieve this, Gwendaline Bachini teamed up with French researchers on perception such as the laboratory INRIA Grenoble and the companies 4D View Solutions and Sip Conseil. All of them specialize in computer vision, creation and edition of sequences named « 4D ».  They set up a R&D computer project called Creamove labelled Imaginove and funded by FUI. The triptych ANIMO#1 is the starting point of this partnership. Each stage of the Creamove’s advancements will be included in ANIMO’s interactives installations… more about CreaMove

Each art work of the cycle Animo can stand alone and be exhibited separately.

life


ANIMO mock up (2010-2011)

ANIMO, dance immersive media (mock up 2011)With the participation of Ivana Jozic (dance performer), Médéric Collignon (sound composer and voice), the 3D scenography of Alban Barré, Gwendaline Bachini (new media choreographer) introduces already in this mock up the sensitive word of ANIMO. This mock up has been shown to international digital art festival like Siana (Evry 2011 may), Futur en Seine (Le Cent Quatre, Paris 2011 june), the digital art festival of Taipeh (Nov 2011).